Colombie - Sud et Côte Pacifique

Popayan, la ville blanche

Popayan est une ville coloniale du Sud de la Colombie réputée pour son
centre-ville aux murs de couleur blanche. J´ai été conquise par cette
petite bourgade, aussi bien pour son charme que pour sa population. Je
ne suis restée qu´une demi-journée et soirée mais je serai bien restée
plus.
Le centre-ville

La couleur blanche quasi immaculée des murs de la partie coloniale de
la ville se reflète au soleil et lui donne un air quasi féerique. Et
pas du tout un air d´hôpital, ce que je craignais avant d´y aller…
Quasiment toutes les façades sont blanches à l´exception de quelques
rares églises.
Cette couleur blanche est dûe à la chaux blanche que les habitants ont
appliqué sur les murs suite à une invasion de parasites.
Les rues sont souvent pavées. La place principale est large, avec un joli petit parc et des animations régulières.

Danses Traditionnelles

Il est possible d´entrer découvrir les jolis patios de nombreuses
maisons coloniales, ainsi que celui de l´université.

La plupart des rues sont larges, mais il y a aussi des petites ruelles
très mignonne et photogénique. Voici ma préférée (quartier de Belén)…


Les accès vers le centre-ville

La vieille ville est séparée du reste de la ville par une rivière.
Chaque rue a un pont pour la traverser.

Mon pont préféré est un pont de pierre avec des plantes aux abords, et
un espace en contre-bas pour se poser tranquillement dans l´herbe avec
une jolie vue.

L´endroit est assez animé de jour comme de nuit (petits stands de
nourriture et objets), et on trouve des jolies bâtisses aux alentours.


Les gens et la religion

Ce qui m´a vraiment marqué à Popayan, ce sont les gens. Adorables, toujours chaleureux, prêts à aider ou renseigner, avec le sourire, et le cœur sur la main. Des vrais rayons de soleil, ça fait chaud au cœur ! ♥
Je m’y suis sentie vraiment bien…
On peut rentrer quasiment partout, et on nous invite à découvrir les petits patios cachés avec les explications qui vont avec…

Popayan est une ville extrêmement religieuse.
En témoignent les nombreuses églises parsemées dans la ville, mais aussi les nombreux musées autour de l’art religieux, les statues, etc…


Les vues sur la ville
Le mirador de la statue de El Morro

La statue de El Morro (un cavalier) se trouve en haut de la colline
accolée à la vieille-ville.

Pour y aller, on emprunte un petit chemin à flanc de colline. De
là-haut, on peut dominer toute la vieille-ville. Et se laisser
subjuguer quelques heures par cette jolie vue, jusqu´au coucher du
soleil : l´endroit est idéal pour l´observer puisque le soleil se
couche de l´autre côté de la ville par rapport à la colline…


Le chemin vers l’église de Belén

Le chemin vers l’église de Belén est un large chemin fait de marches en
pierres, et bordé de grandes statues religieuses.
La vue est dégagée sur la première partie du chemin, et le fond de
ville sur les statues et la végétation donne un rendu vraiment
sublime.

L’église en elle-même est mignonne (sans grande prétention), mais pas
de vue possible de là-haut car les arbres la masque. Cependant, comme
le chemin en lui-même vaut le coup et qu’il n’est pas très long, je
vous recommande quand même d´y faire un saut.
Les sentiers de randonnée
A proximité du centre

Plusieurs sentiers de randonnée partent du centre-ville (près de la statue d´El Morro).
Ces sentiers de quelques heures dans la montagne donnent de nouveaux points de vue sur la ville. Je n´ai pas eu le temps de les faire, mais j´aurai bien voulu…
Le volcan Puracé

Popayan est le lieu privilégié pour loger avant le trek vers le volcan Puracé et ses 7 cratères. Il s’agit du seul volcan actif de la Colombie sur lequel on peut randonner, et de ce qu´on m´en a dit, l´un des plus beaux trek du pays. Je ne l´ai pas fait car à la saison des pluies, les nuages sont légions, et je craignais de ne pas avoir de vue.
En bonus des petites photos décoration !

Un peu de fun avec mon appareil photo 🙂

Informations pour ceux qui veulent y aller
– Des bus directs vont de Cali à Popayan en 3h30. Il faut compter 5h de San Agustin.
– Pour aller du terminal à Popayan, il faut traverser le pont puis marcher environ 1 kilomètre. La vieille-ville commence après la rivière.
– Ne pas hésiter á parler aux gens. Ils sont adorables. Et si un endroit vous plaît, n´hésitez pas à demander s’il est possible d’entrer, vous découvrirez des pépites !
– Prévoyez d´y passer au minimum une demi journée et une soirée, mais l´idéal serait 2 nuits, afin de bien en profiter et bien vous ressourcer…

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s