Colombie - Côte Caraïbes

L’Archipel de San Andres et la mer aux 7 couleurs

L’archipel de San Andres, bien que faisant partie de la Colombie, se situe au large du Nicaragua.
L’île de San Andres (la principale) est une destination privilégiée des Colombiens et touristes. Aussi bien pour sa météo (au cœur des Caraïbes, il fait beau et chaud !),  que pour ses couleurs magnifiques dans la mer, ses sites incroyables, etc…

Mais celle-ci est malheureusement victime de son succès. Tout est fait pour faire payer les touristes le plus cher possible… Non seulement la vie y est ultra-chère (logements, nourritures, taxis, …) mais aussi nombreux en profitent pour faire payer le prix fort sur les activités, sans aucune pitié… Les dégâts du tourisme de masse. Oubliez l’authenticité…

Le centre-ville de l’île de San Andres

Le ‘centre-ville’ est situé sur la pointe Nord Est de l’île.
Une grande rue piétonne longe la mer / la grande plage au niveau du centre-ville.
Dans l’hyper-centre , de nombreux restaurants, bars, etc et une boîte (très en vogue : le Coco Loco), des boutiques à profusion et des centres commerciaux.
Mais aussi des peintures et statues en tous genres, dont des statues de noirs arrivés lors de l’esclavagisme (représentés de manière vivante et chaleureuse) et des animaux qui font offices de bancs.
IMG_20180712_10034128220180712_091411
collagemaker_20180711_230703393_11378749041.jpgcollagemaker_20180711_230208884744103289.jpg

L’aéroport se trouve à la limite du centre-ville, et il n’est pas rare de voir des locaux en train d’observer le décollage ou atterrissage des avions…
collagemaker_20180712_095959095367310817.jpg

Les plages de San Andres

La plage principale

La plus grande plage est celle qui borde le centre-ville, et nombreux sont ceux qui vont s’y baigner ou lézarder au soleil. Voire y boire un coup de nuit…
wipeout59_12_2018_105904192276596.jpg

A l’extrémité ouest de la plage, on y trouve les lettres ‘I L♡ve San Andres’, le coin photo de la plage.

20180712_1006111430831088.jpg

« Le » selfie à la mode !

A côté, des bateaux de pêcheurs jonchent la plage, et on peut même observer avec un peu de chance des pêcheurs au filet…
CollageMaker_20180712_093736492

La plage de San Luis

La plage de San Luis au doux sable jaune et à l’eau aux couleurs ultrachangeantes (la mer porte bien son nom : « mer aux 7 couleurs ») est très prisée par les locaux. La vue est magnifique.
CollageMaker_20180712_072202816

Cependant, pour gâcher le tableau, l’eau est assez sale (beaucoup d’algues, mais aussi plastiques etc…) donc pas agréable pour s’y baigner…

La plage qui mène à Rocky Cay

Souvent blindée de touristes et de nombreux stands assez chers.
Mais marcher jusqu’à Rocky Cay est un immanquable ! (Cf plus loin)

South End

Tout au sud de l’île, cette petite plage sympa a un fond très peu profond avant la barre rocheuse, mais il est agréable d’y barboter car l’eau est complètement transparente.
CollageMaker_20180712_07145311720180712_070923

Les curiosités du tour de l’île

La route entre le centre-ville et Rocky-Cay

Sur le chemin on y trouve les marinas pour les différentes excursions en bateau.
Puis sur le bord de mer, les bateaux d’excursions et les bateaux de pêche se mêlent aux épaves. Le chemin piétonnier est très coloré.
CollageMaker_20180712_073600267

Le geiser du sud de l’île.

« El Hoyo Soplador », un trou dans la roche relié à la mer. De temps en temps, selon la force des vagues ou leur inclinaison, le trou laisse passer un souffle d’air … décoiffant … Vraiment décoiffant !

Et de temps en temps (mais assez rarement et sans prévenir), le souffle est tellement important que de l’eau vient avec, ce qui créé un geiser… qui peut surprendre les touristes avides de photos décoiffantes 😀 …
20180712_100746

Les spots de Snorkling et plongée

Tout autour de l’île, il est possible de faire du snorkling ou de la plongée sur les nombreux spots. Seuls quelques uns sont dotés d’échelles pour descendre.
La Piscinita est idéale pour voir la vie sous-marine. Une entrée est payante (5.000COP l’accès) et l’endroit bien aménagé, mais il y a aussi 50 mètres avant un autre accès gratuit et avec une échelle.
Sunset et El Cove sont aussi des spots intéressants.

La Cueva de Morgan est un endroit privé où l’on peut visiter une grotte et voir l’artisanat local. A 15.000COP l’entrée , on a été voir mais on n’est pas rentrés. Par contre sur le chemin qui y mène on trouve cette maison avec sa jolie statue (vue à travers un grillage).
IMG_20180713_062828_949

Les moyens pour faire le tour de l’île :

– Louer une jeep : On trouve partout des jeep en location pour 4 à 9 personnes, très pratique !
– En bus : des bus circulent relativement fréquemment, et prennent/déposent tout au long du chemin. Le tarif est le même quelque soit la distance ou la durée du trajet.
– En mule : il semblerait que ce soit possible mais je n’en ai pas vu.
– En vélo : Le trajet est assez long, mieux vaut partir tôt le matin.

Le centre de l’île

– « La laguna », une lagune dans les montagnes. J’en ai entendu plusieurs sons de cloches, et j’ai passé. Globalement joli mais sans être immanquable, payant, et de nombreux shootés qui y viennent.
– L’église Bautista La Loma et la vue de là-haut. A priori très joli et accessible en bus.
– Le jardin botanique, à priori très sympa aussi (ferme à 17h)
Pour des soucis de santé, je n’ai pas eu le temps de faire le centre de l’île, mais j’aurais bien aimé au moins pour la vue 🙂

Les petites îles à proximité

Rocky Cay

Rocky Cay est une îlot plat de rochers auquel on ne peut accéder que à pied ! Pour cela on suit la ligne de flottaison qui y mène, en ayant de l’eau parfois jusqu’aux genoux et parfois jusqu’au cou (voire nécessité de nager s’il y a des vagues ou si on n’est pas ‘très’ grand).
Juste à côté de l’île, un reste de bateau échoué.

CollageMaker_20180712_073054329

Même les militaires sont en admiration…

Des casiers (payants) sont à disposition sur la plage pour laisser ses affaires pendant la traversée…

Johnny Cay

Johnny Cay en 3 mots : Caraibes, Iguanes et touristes !
Johnny Cay est globalement une île de sable fin avec des palmiers, et une eau turquoise. Le stéréotype des îles Caribéennes…
IMG_20180709_074123_465

Les couleurs autours de Johnny Cay sont bien décrites par l’appellation de mer aux 7 couleurs. Des tons transparents ou turquoises aux dégradés de bleu, de beige et de vert, on ne peut qu’être émerveillés par cette mer et vouloir aller s’y baigner !
CollageMaker_20180712_10032244020180607_112925

Des lézards multicolores et des familles d’iguanes y ont élu domicile et se dorent la pilule sur les plages ou dans les arbres. Impressionnant, je n’en avais jamais vu autant, et certains sont immenses !
CollageMaker_20180712_09125933020180712_221433_1CollageMaker_20180712_090949571

Par contre Johnny Cay est aussi une usine à touristes.
Les bateaux pour emmener et ramener les touristes circulent en permanence par dizaines. Sur la plage d’arrivée des bateaux, de nombreuses cabanes vendent à boire ou à manger pour des prix exhorbitants. Une activité touristique enorme pour une petite île de 0,05 km2. Pour éviter les touristes, prendre un bateau privé pour y être le matin tôt avant l’arrivée des tours, ou bien rester après 14h-14h30 quand la plupart des tours sont déjà repartis. L’île ferme vers 16h (pas de logement sur place).

Acuario et Haynes Cay

Acuario et Haynes Cay sont deux îles situées entre Johnny Cay et Rocky Cay. Réputées paradisiaques et de vrais aquariums en milieu naturel, je n’ai pas pu y aller car l’accès était fermé lors de ma venue. Mais de loin j’ai pu observer le manifique trio de couleurs : bancs de sable blanc donnant dans une eau turquoise et sur le centre de l’île, le vert profond des palmiers…
CollageMaker_20180712_072741222

Il y a bien sûr d’autres îles mais je ne me suis pas renseignée dessus.

Voir la vie marine (snorkling / plongée)

Outre les spots accessibles tout autour de l’île , il est possible d’aller explorer d’autres zones en bateau : des épaves (et il y en a! ), véritables musées sous-marins à explorer en plongée / snorkling.
Des bateaux à fond transparent pour observer la vie sous-marine.
Des circuits en bateau qui permettent d’aller faire du snorkling en mer : voir les fonds marins, des poissons, des raies manta, des étoiles de mer et autres animaux aquatiques.

CollageMaker_20180711_225828194

Etoiles de mer, sortes d’oursins et même un bébé raie manta ! 🙂

Autres activités

L’île propose de nombreuses autres activités (randos à cheval, tour dans les mangroves, excursions à la journée, etc etc), à condition d’y mettre le prix.

Providencia

Providencia est une île (la 2ème plus grande de l’archipel) accessible uniquement depuis San Andres. Pour des raisons de prix je n’y suis pas allée (j’avais déjà quasiment utilisé mon budget du mois en allant moins d’une semaine à San Andres), mais je n’en ai entendu que des échos positifs.
A l’inverse de sa grande soeur (San Andres), il n’y a pas de tourisme de masse et l’île est globalement préservée. Les locaux n’y parlent pas l’espagnol mais un créole Anglais, et n’écoutent pas des musiques latinos mais du reggae.
Il fait bon y vivre, les paysages sont tout aussi magnifiques, les spots de plongée valent le coup (surtout pour ceux qui veulent nager avec des requins !), l’île est complètement sécurisée (on peut aller randonner au centre de l’île sans problème) et avoir une vue superbe du sommet sur les eaux turquoises alentours. Voilà ce qu’on m’en a dit !
Bref je ne l’aurai pas tenté par moi-même, dommage…

Informations pratiques pour ceux qui veulent découvrir l’Archipel

– Pour aller à San Andres, il y a des vols directs de Bogota, Medellin, Cali, Cartagena, ainsi que des bateaux de Cartagena.
– Taxe d’entrée à l’île : 109.000COP (non inclus dans les billets d’avion / de bateaux) pour les locaux et les touristes.
– Sécurité. La zone autour de l’aéroport est assez dangereuse, particulièrement la nuit : éviter de s’y balader seul. Le centre de l’île est assez peu fréquenté et m’a fortement déconseillé d’y randonner car de nombreux voleurs parcourent les chemins. Pour des endroits spécifiques, demander aux locaux, mais ceux cités sont ceux qu’on m’a clairement déconseillé.
– Pour aller à Providencia, un bateau fait le trajet 1 fois par jour. L’aller vers Providencia secoue ‘un peu’, mais ils donnent des cachets contre le mal de mer dans le bateau (de ce qu’on m’en a dit, en prendre 2 n’est pas de trop). Les billets sont à acheter en ligne ou dans le centre commercial du centre-ville. Le départ se fait de la Marina. Quand j’y étais l’aller-retour avoisinait les 100 Euros. Sinon un avion fait aussi la liaison, mais plus cher.
– Loger à San Andres : pour ceux qui ne veulent pas être isolés, le mieux (à moins de louer une moto pour le séjour) est d’être à une distance du centre permettant de rentrer à pied (un taxi est 20.000COP minimum de nuit). Pour ceux qui sont seuls, éviter de loger de l’autre côté de l’aéroport par rapport au centre (ex : Sarie Bay) ou à proximité de celui-ci, car la zone est peu sécurisée de nuit et rentrer seul est une mauvaise option. Je logeais à Sarie Bay la 1ere nuit. Les policiers me disaient que je trouverai avant l’aéroport un policier pour m’accompagner car y aller seule était déconseillé, ce qui n’était pas le cas… J’ai réussi à trouver un local qui allait à peu près dans la même direction pour me raccompagner, car je confirme, on ne se sent pas rassuré sur le chemin. J’ai changé de quartier pour ma 2ème nuit !
– Les Posadas sont des guest-house, dont plus de la moitié ne sont pas sur internet. Les prix sont globalement moins chers que les hostels, mais ne sont pas vraiment idéaux pour rencontrer du monde.
– Les meilleurs hostels sont pris d’assaut, même en basse saison (mieux vaut réserver en avance) et les prix sont élevés. J’ai finalement été (3ème endroit!) au Blue Almond Hostel, un endroit idéal pour faire des rencontres, tenu par Juan et Jenniffer, pour qui les visiteurs sont un peu leur famille… Je ne peux que recommander l’endroit car on s’y fait de beaux souvenirs 🙂
– Il y a de nombreux motos-taxis qui passent dans la rue. Pour en prendre un, lever la main et dire moto-taxi… Pratique la journée, par contre le soir/la nuit, je n’aurais pas trop confiance. Un moto-taxi centre-ville – aéroport coûte 2.000COP.
– Un restaurant à prix très raisonnable et bon dans le centre (il y en a peu, surtout ouvert le soir) : ‘El Parqueadero’ proche de l’hostel El Viajero (qui lui n’a pas très bonne réputation semble-t-il). Prix identiques le midi et le soir et il y a du choix ! 🙂
– Les avions de/pour Bogota partent pour la plupart au milieu de la nuit, attention à ne pas confondre AM et PM ! Les départs des autres villes sont en journée donc pas de risque de confusion.

J’espère que cette petite escale dans des îles Caribéennes vous aura plu 😀…

1 réponse »

  1. Super cet article sur San Andres ! Tout à fait d’accord avec toi sur le tourisme de masse qui règne sur l’île même s’il y a encore de jolis coins et de belles couleurs. Effectivement, Providencia se mérite tant par le prix du trajet que par le trajet qui secoue ÉNORMÉMENT (jamais été aussi malade en bateau !!). Mais la récompense est à l’arrivée, peu de touristes, des paysages à couper le souffle, la vraie mer aux 7 couleurs sur cayo cangrejo… Vraiment top ton périple en tout cas, je te suis depuis le Japon 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s