Colombie - Sud et Côte Pacifique

Cali, le temple de la Salsa

Cali, de son vrai nom « Santiago de Cali », est une ville surprenante!

J’avais hésité à y aller car javais entendu 2 choses à son propos :
1. La ville la plus dangereuse de Colombie
2. La Capitale mondiale de la Salsa

Un très gros dilemme pour moi ! Le jeu en vaut-il la chandelle ? D’autant plus que j’ai rencontré plusieurs personnes qui se sont fait agressées là bas… Mais j’ai aussi entendu d’autres sons de cloche : une ville qui bouge, avec une « vibe » qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.
J’y suis allée en prévoyant d’y rester juste pour voir… et j’ai prolongé ! Comme beaucoup de gens qui y vont d’ailleurs. Quitte ou double, on aime ou on n’aime pas. J’ai aimé !

C’est une ville ultra animée : animations et musique un peu partout. Les gens aiment leur ville, aiment sortir et ça se sent !
Il y a des belles choses à voir.
Et quand on respecte ce que disent les locaux (quels quartiers éviter et jusqu’à quels horaires on peut aller à pied), on ne ressent vraiment pas l’insécurité ! Au contraire, je m’y sentais vraiment bien. J’y ai tout de même passé 6 nuits ^^.

Alors Cali, le temple de la salsa? Oui mais pas que !

Le Quartier San Antonio

Le quartier où on trouve la majorité des hostels. Mais aussi de nombreux restaurants (et comida rapidas) et bars… La zone idéale pour loger à Cali car la majorité du quartier est globalement sécure jusqu’à minuit.
L’autre avantage est qu’il est central : on peut accéder à pied au centre, aux collines, à 3 Cruces, à plusieurs bars salsa, et reste assez proche en transport du Cristo Rey et du terminal.

De nombreuses peintures murales ornent les murs pour ceux qui aiment se balader.
CollageMaker_20180702_081914621

La colline San Antonio domine le quartier avec sa place toujours très animée (concerts, vendeurs à la sauvette, …) et les nombreux comida rapida, est à quelques pas. De plus on y a une très belle vue.
Le mirador Belalcazar est aussi très proche !CollageMaker_20180703_165824641

Les bords du Rio Cali

Le long de la rivière, de nombreux parcs, musées, monuments.CollageMaker_20180703_173136007

A noter en particulier le parc des chats (Gato de Tejada), avec des idées ultra-originales de sculptures.

Complètement à l’ouest sur la rivière : le Zoo, qui à priori en vaut la peine…
En allant vers le centre, des bords de rivière très agréables, avec sièges, petites places, des parcs etc… Et de nouveau quelques statues de chats.

Le centre de Cali

Des endroits super mignons !
La zone du parc Simon Bolivar et de l’église Ermita est vraiment à voir et agréable pour flâner (même s’il faut faire attention à ses affaires).

Juste derrière le parc, au musée de la salsa, une statue d’instrument géant émet de la musique salsa en continu!

La place centrale présente quelques curiosités.

Un peu plus loin en retournant vers San Antonio, des facades et églises à découvrir, mais aussi le théâtre, le Museum de l’Or (Museo de Oro, à visiter car très intéressant), le centre culturel avec des expositions intéressantes (pas de chance, je suis tombée entre deux, mais le programme me tentait bien ), etc…

Théâtre National de Cali


Le centre culturel, lieu de nombreuses expositions

Il existe un Free Walking Tour : j’en ai eu des échos très mitigés, je ne l’ai pas fait… Vu que le centre se visite bien à pied sans informations, et si on a déjà eu l’histoire de la Colombie dans une autre ville c’est semble t il un peu redondant.

Le Cristo Rey

Le Cristo Rey est une statue de Christ géant en haut d’une montagne, à l’image de celui de Rio au Brésil.

Monter au Cristo Rey à pied s’avère compliqué. Car la distance est grande, le chemin est uniquement une route et il n’y a pas de trottoirs. Et pas de bus non plus.


Quelques curiosités sur la route du Cristo Rey

De là-haut, la vue sur la ville et ses environs est superbe !

Le point de vue de la place du Cristo Rey est sympa, et on peut voir la statue dans toute sa hauteur !

Mais ne pas hésiter à se balader sur les petits chemins alentours pour avoir d’autres points de vue, aussi bien les paysages que le contraste entre la terre ocre-rouge, les arbres très verts, la ville changeante et le ciel…

En redescendant vers le parking, de nombreux stands sont présents pour se restaurer ou se rafraîchir.

Tres Cruces

Les 3 Cruces sont 3 croix situées en haut d’une montagne, dont la montée est très prisée par les locaux et les touristes.

J’ai adoré la montée aux 3 Cruces. Non seulement pour la vue, mais aussi pour l’ « ambiance ». On y croise tous les Calinois et personnes des environs qui vont y faire leur footing (et ca monte !) ou sport de la journée. Et du monde il y en a !
La montée est rude, mais la vue est belle tout au long du chemin. Et que dire des couleurs ocres du chemin ! Superbe !

Il faut bien 45 minutes pour arriver au sommet, fatigué mais ravi…
Et là pour ceux qui n’en ont pas assez, des installations de muscu et parcours santé sont à disposition ! …
Mais aussi (bien heureusement !) de nombreux stands de boissons et jus pour se rafraîchir ! Une petite pause bien méritée.

Pour redescendre, on peut reprendre le même chemin, ou en suivre un autre qui descend sur une arrête de la montagne. Très jolie vue aussi !
Sinon pour les flemmards ( :p), on m’a dit que des jeep faisaient le trajet jusqu’en bas de la montagne. Voire on peut faire l’aller retour en jeep mais c’est dommage car la vue de là-haut n’est pas la meilleure…

La salsa

Cali est semble-t-il reconnu comme la capitale mondiale de la salsa. Là-bas, c’est une institution !
Même si soyons francs, on a pas à rougir du niveau en France, loin de là…
De nombreux touristes viennent à Cali pour prendre des cours.
Nota : Ici on danse majoritairement la salsa Calinaise, une forme un peu différente de ce qu’on trouve en Europe, avec beaucoup de jeux de jambe. Et pour les filles, pas de talons, les chaussures plates sont de rigueur…

Où sortir ? Recommandations d’un professeur de salsa :
Lundi à Mercredi : La Topa Tolondra
Jeudi : Tin Tin Deo
Vendredi et Samedi : Mala Maña
Dimanche : euh… L’occasion de tester Zaperoco (mais pas s’il y a un weekend prolongé !)

On m’a aussi vanté Don Ever (= El Rincon de la salsa) ; mais après avoir quitté Cali, dommage ! . Si certains ont l’occasion de tester pour moi ! 🙂

Pour les novices, la Topa Tolondra est un bon plan le weekend car très animé (beaucoup de monde), pour les fans de salsa, un peu moins car il n’y a pas beaucoup de places pour danser (bien que ce soit immense) et beaucoup de touristes qui viennent pour découvrir !

Les choses à voir dont on m’a parlé après mon départ :

– Le Food Tour : On m’a dit que c’était un tour très intéressant pour découvrir à la fois les fruits et légumes endémiques de Colombie et les spécialités du coin. Dommage, je l’ai su trop tard !
– La façade du Motel Condoricosas. A priori en plein centre et la facade est ultra design. Il semblerait que l’intérieur vaille aussi le détour, mais il faut avoir une raison d’y aller…

Les environs de Cali

Cali est un bon point de chute pour des visites à la journée.
– Des lieux assez proches (1h-1h30) avec des rivières, des cascades, etc… ex : Pance (J’en ai beaucoup entendu parler) .
– A 3h de route, San Cipriano (sur la route pour aller à Buenaventura et donc le Choco/ la côte pacifique) se fait bien en Aller-Retour dans la journée, même si on peut y passer plus de temps… Un article dédié à venir ! 🙂

Informations pour ceux qui veulent y aller :

– Bien suivre les recommandations des locaux concernant la sécurité : Cali reste la ville réputée la plus dangereuse de Colombie (plus encore que Bogota) de l’avis de nombreux touristes et Colombiens
– Pour autant, ne pas céder à la paranoia ! L’ambiance de la ville est super. Mélangez vous aux locaux et vivez à leur rythme, vous ne le regretterez pas !
– Le terminal de bus de Cali est plutôt bien organisé, ne pas hésiter à poser des questions pour vous aider.
– Du terminal à San Antonio, compter entre 8.000 et 12.000 COP. S’ils veulent vous faire payer plus c’est de l’arnaque (d’expérience !)
– Un bus fait la navette toutes les 20 minutes entre le terminal de bus et l’aéroport. Le trajet est direct et coûte 7.000COP par personne. Une très bonne option pour aller à l’aéroport (économique et rapide) car l’aéroport est assez excentré : un trajet San Antonio – Aéroport en Uber coûte environ 50.000 COP. Sûrement plus en taxi.
– Pour monter à 3 Cruces, y aller le matin tôt. Idéalement entre 7h et 9h. 10h grand max. La raison est que c’est très fréquenté à ce moment là et les policiers sont présents en nombre, ce qui sécurise l’endroit. Vers 11h-11h30, l’endroit commence à se vider, du coup à vos risques et périls…
– Vous pourrez trouver un uber pour vous monter au Cristo Rey mais pour redescendre c’est plus compliqué… Et les taxis là haut sont hors de prix (on avait dû négocier avec un local pour qu’il nous ramène à moindre frais). Idéalement trouvez un transport pour vous y emmener qui vous attend pour redescendre.

Sals-amicalement vôtre !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s