Au fil de l'eau

De Medellín à la Eje Cafetera…

Suite de mes Aventures de mon arrivée à Medellin à la visite de la Zona Cafetera (environ 2 semaines au total).

Mais tout d’abord les petits constats :
– Il y a des chiens errants partouts, qui suivent les personnes. Nombreux finissent adoptés par les locaux et les touristes.
– Les Colombiens adorent habiller leur petit toutou… Et ca frise parfois le ridicule… Enfin, chacun ses goûts comme on dit !
– Un truc vraiment vraiment agréable avec les Colombiens, c’est qu’à chaque fois que tu vas dire merci, ils vont répondre ‘con gusto’ / ‘con mucho gusto’ / ‘con mucho mucho gusto’ = ‘avec plaisir’ / ‘avec grand plaisir’ / ‘avec grand grand plaisir’, ce qui est tout de suite plus chalereux que l’habituel ‘de rien’. Ca me donne le sourire à chaque fois ! 🙂
– Les forfaits de téléphone. Oubliez les forfaits au mois qu’on modifie en ligne et qu’on peut garder des années. Ici, il faut sans cesse recharger (maxi 20 jours ou 1 mois selon les opérateurs. Des magasins divers aux vendeurs ambulants, nombreux proposent le service de recharge téléphonique, pour ne pas dire partout.
– Les Colombiens sont globalement petits… et les bus en adéquation avec les gens… Sur certaines compagnies, l’espace pour les jambes est tellement réduit que plaqué contre le siège, on touche le siège de devant avec les genoux…
– Des fruits, des fruits et encore des fruits… On trouve des vendeurs ambulants de fruits à quasi tous les coins de rue. Le bonheur !
– Aux terminaux des bus, pour repérer son bus, il faut guetter l’arrivée du numéro de bus. Les bus sont identifiés par des numéros écrits sur la carrosserie, et non la plaque d’immatriculation. Et s´il est en retard, guetter longtemps en espérant ne pas le manquer.
– Dans tous les transports publics (bus, minibus, taxis, …), à l’intérieur et extérieur, figure un sigle permettant de voter sur la conduite du chauffeur. Pub genre « tape ‘soleil’ au 71212 » mais version conduite du chauffeur.

POLITIQUE : L’épisode phare en Colombie de cette 2ème quinzaine de Mai était le 1er tour de l’élection présidentielle.
Les 2 candidats qui seront au 2nd tour (résultat ce dimanche 17 Juin !) sont :
– Duque, le candidat de droite qui voudrait mettre fin aux accords avec les Farcs *, mais n’aurait sûrement pas la possibilité de le faire (sujet très politique). Ses détracteurs disent que c’est le diable.
– Petro, le candidat très à gauche. Ses détracteurs disent qu’il va faire la même chose que le président Vénézuélien (pays en crise politique dont les gens fuient en masse).
* Pour expliquer en résumé ce que j’ai compris du contrat avec les farcs : l’accord de paix avait été signé en donnant aux farcs des sièges au congrès. Donc globalement le dialogue anti/pro/anti traité : « c’est inadmissible qu’on donne des sièges au congrès à des terroristes pour les calmer » – « Il vaut mieux être en paix et qu’ils soient occupés à faire des lois plutôt que faire la guerre » – « ok donc combien de personnes faut-il tuer pour s’assurer une place au congrès ? ». Vaste sujet en effet…
En gros pour simplifier (beaucoup !), on sera sur un second tour type Fillon-Mélenchon. Réponse ce dimanche 16h !

Allez c’est parti pour mes aventures de la 2ème quinzaine de Mai !

Lors de mon départ de Cartagena, on m’avait dit « tu quittes la côte Caraïbe, prépare-toi à ranger les shorts tout au fond de ton sac »… Arrivée à Medellin il faisait grand soleil et super chaud ! Dommage que la pluie gachait la fête la moitié des journées passées là-bas. Comme dans chaque endroit j’y’ai rencontré des gens adorables et intéressants.
Mon article sur Medellin ici.
J’avais décidé de partir visiter la comuna 13 (Free Tour) avec mon sac à dos pour 1 nuit a Guatape, et aller au terminal de bus à la fin du tour (pour éviter les Aller-Retours). La guide super sympa m’a proposé de laisser mon sac dans une petite boutique dont elle connaissait le patron. Sur le coup ça fait un peu bizarre, mais avec la chaleur, les montées, le piétinement etc, c’était vraiment utile ! Comme quoi on peut faire confiance ^^ .

Mon article sur Guatape ici !
Mais je vais rajouter deux petites anecdotes…

1. J’ai connu à Guatape la demande en mariage la plus pourrie qui soit. J’étais dans un petit magasin en train d’acheter de l’eau quand un gars, la cinquantaine bedonnante est rentré. Il me demande : ‘vous êtes mariée ?’ . Je répond non. ‘Vous avez un petit-ami ?’ . Je réponds ´oui´ (toujours répondre oui pour éviter qu’on nous embête). ‘Pas grave ça, voulez-vous vous marier avec moi?’. Voilà ça c’est fait!

2. Lors de mon 2ème jour, j’ai été faire une belle rando de 2h30 avec l’un des volontaires de l’hostel (Peter, un Américain) dont c’était le dernier jour. Et comme vous pouvez vous en douter pendant ces 2h30 j’ai eu… des cours d’Espagnol ! Et oui il a passé pas mal de temps en Amérique Latine, et ça lui tenait à cœur de m’apprendre les subtilités de la langue hispanique qu’il avait pu lui-même apprendre 🙂 . Arrivés à Guatape, nous avons acheté de la nourrriture Indienne (logique!) pour le gérant, l’autre volontaire et nous (c’était son dernier jour, il voulait marquer le coup ^^). Le gars du restaurant hyper sympa nous a offert des cocktails maison le temps de patienter, nous a fait une réduc sur les plats que nous avons acheté, et quand il a su qu’on invitait le gérant (qu’il appréciait à priori), il nous a même fait cadeau d’un plat additionnel !
De retour à l’hostel, le gérant ravi a installé une super table et sorti une bouteille de vin. L’autre volontaire (Chilien) nous a fait goûter des spécialités de chez lui pour le dessert. Un repas mémorable!

CollageMaker_20180615_092231562

Et le clou du spectacle, le soir tard (bien après notre repas dans le jardin), il s’est mis à pleuvoir et des éclairs ont illuminé la baie, un régal pour les yeux…

IMG_20180603_105639.887IMG_20180603_105339.26020180603_113233
Le lendemain, après un tour en kayak et un tour en bateau (on a négocié un moteur 15ch au lieu de 2ch!), c’est avec des paillettes plein les yeux que je suis rentrée sur Medellin.

Journée à Santa Fe de Antioquia
Accompagnée d’une fille rencontrée la veille au soir, nous voici parties à 8h30 de l’hostel pour un trajet de bus censé durer 1h30 (+30′ de metro) vers Santa Fe. En route ! Après un peu d’attente au Terminal, nous avons pris notre bus mais… la route était complètement bloquée à cause des travaux (liés aux dégradations causées par de forte pluies), et la circulation alternée sur une bonne partie du trajet ! Et bien sûr, le dimanche, il y a de la circulation. Nous sommes finalement arrivées à Santa Fe à 13h30 ! Du coup, visite express en 2h pour ne pas rentrer trop tard sur Medellín (travaux aller, travaux retour). 9h30 de trajet pour 2h de visite, qui dit mieux… Santa Fe est jolie et vaut la peine, mais là… En gros, bon à savoir : éviter au plus les trajets en montagne après les fortes pluies !
Mon article sur Santa Fe ici.

Le trajet vers Jardín
Mon trajet pour Jardín a été toute une expédition…
L’hostel appelle un taxi mais 30′ plus tard (vs 5min annoncés et 3 appels où on nous confirme qu´il est à proximité) il n’est toujours pas arrivé. Tant pis je prendrai un bus d’une autre compagnie de Medellîn à Jardin (moins bien et plus cher) car il est trop tard plur celui que je prévoyais, et je veux arriver avant la nuit. Changement de stratégie : je réserve un Uber qui lui aussi se perd (15 demi tours alors qu’annoncé dans 2 minutes). Puis il me laisse au mauvais endroit du terminal de bus… In extremis ! Je cours et réserve le dernier siège disponible du minibus au guichet (ouf !) Et cours à nouveau car le minibus est sur le départ…
En y entrant, je retrouve 2 gars avec qui j’avais fait le circuit à la Guajira… Le monde est petit…
On m’avait promis que le trajet pour Jardín ne se passerait pas comme pour Santa Fe, car les routes sont bien meilleures. Raté, à nouveau des heures d’attente pour circulation alternée… Mémo pour plus tard : ne jamais faire confiance aux Colombiens sur les temps de trajet.
Et pour couronner le tout, alors qu’on approche enfin du Graal, on se rend compte d’un bruit bizarre et que le minibus part plus dans les virages. Au bout de 10 minutes, notre conductrice s’arrête pour aller voir et… pneu crevé ! Heureusement que des jeeps se sont arrêtées pour aider à changer la roue.

DSC02337
Le seul bon point de l’histoire est que notre conductrice refusait de s’arrêter pour que les gens aillent au toilettes (après 5h de route et il y avait des enfants !), ça a donc créé l’opportunité. Les habitants de la ferme à côté nous ont même proposé d’utiliser leurs toilettes. Heureusement car les arbres étaient rares et il y avait des barbelés de part et d’autre de la route…
Finalement arrivée à 19h et quelques à Jardín, de nuit évidemment, je me dis autant manger tant que je suis en ville. Sur la place principale, de nombreux petits stands. En particulier un attire mon attention ! Une crêpe de Patacon (banane frite) avec des sauces et viande ou truite entière… Et prendre à manger à ce stand m’a permis de rencontrer 3 locaux super sympas, avec qui j’ai été boire un verre (un « jugo natural », jadore ! Fruits mixé au shaker avec de l’eau ou du lait).
A peine posé pour le verre, qui vois-je arriver sur la place : Peter, le volontaire de Guatape qui a continué par un volontariat à Jardín). Bref, voilà comment s’est engagée un belle et longue discussion à 5 sur la place centrale… Un bon moyen de décompresser après 2 jours chargés en trajets…
Et le top, Peter m’a accompagnée jusqu’à l’hostel vu qu’il devait y faire un saut aussi. De nuit, dans la campagne, avec un chemin rocailleux et non éclairé, le backpack sur le dos, j’avoue que j’étais plutôt contente de ne pas faire le trajet seule …

Canto de Agua

Trajet vers l´hostel : vraiment pas éclairé la nuit !

Jardín
Un article à venir  très bientôt sur Jardín, petit havre de paix super mignon et ses cascades magnifiques !
Sinon que dire. L’hostel proposait des free hikes (c’est dailleurs pour cela que je l’ai choisi, enfin en partie), et du coup le lendemain départ 10h pour une rando prévue de 2h30, mais on a fait une boucle plus longue et ça a duré 4 heures ! Au programme : des paysages magnifiques, baignades dans une cascade, mais aussi de la marche dans la boue et à travers champs ^^… coucou les vaches !).

20180615_061036CollageMaker_20180615_063332108

DSC02471

Cascada la Escalera (une portion). La cascade en entier dans la photo du dessus (en haut à gauche) au dessus des vaches : elle dévale toute la montagne en étages, d´où son nom.

On nous a même proposé dans la rue d’adopter des chiots!

DSC02365

D’autres choses à voir à Jardin, voici quelques échantillons en attendant l’article…

20180523_112356

Photo non truquée ! Magique…

DSC02556

Un moment mémorable à Jardín. On a lancé l’initiative d’une « Patacon party » (patacon = banane plantain frite écrasée, servant de base comme une galette ou autre), accompagné de plein de bonnes choses que nous avons cuisiné, et d’un jus de Lulo (mon préféré !) fait maison, un régal pour les papilles …

CollageMaker_20180608_163951546

Patacon Party !

DSC02555

A gauche et au dessus, des mangues. Au centre en haut des Maracujas et au centre en bas des avocats. A droite en haut des Tomate de Arbol (tomates d´arbre), et en bas à droite : les Lulos !

Pour faire un jus de Lulo : Peler les lulos (vert à l´intérieur) et enlever les parties blanches. Passer au blender avec de l´eau. Filtrer le jus avec une passoire à maille fine. Rajouter  de l´eau pour avoir environ 30-50% d´eau en proportion au final (ou remplacer une partie de l´eau par du lait !) Rajouter aussi un peu de sucre de canne ou de panela. Mélangez le tout. Et savourez ! 🙂

La Zona Cafetera
Trajet Jardín-Manizales : Départ 6h15 du matin, temps de trajet confirmé 5h-5h30 max (normalement moins). Nous sommes arrivés à 14h45. Interminable…
Et arrivée à l’hostel, il était vide… Heureusement qu’une fille rencontrée à Guatape et croisée à nouveau dans le minibus en question m’a suivie sur l’hostel, sinon j’aurais été bien isolée…
Hormis le premier jour à Manizales, j’ai eu la chance de découvrir la Zona Cafetera avec des locaux…

CollageMaker_20180615_201207158CollageMaker_20180615_201528418CollageMaker_20180615_202038123

J’ai été hébergée 1 semaine par la famille d’un Colombien – Sebastian – que j’avais rencontré à l’aéroport de Madrid, en escale pour la Colombie. On avait gardé contact, et l’accueil a été plus que chaleureux.
J’ai troqué les dortoirs par une chambre avec salle de bain privée, le wifi aléatoire des hotels par un wifi excellent, les déplacements en bus par des trajets en voiture, les sorties avec les touristes par les sorties avec la famille et les amis (locaux) de la famille. Bref, une parenthèse de confort dans mon voyage… Et une pause aussi pour moi vu que Sebastian bossait une partie des journées et que Pereira n’est pas une ville très touristique…
La famille a eu à cœur de me faire découvrir les endroits intéressants et les spécialités culinaires de la région ! Miam..
Quelques articles à venir dans la région :
– Tour des villes et villages de la Eje Cafetera
– Termes de Santa Rosa ♥
– La vallée de Cocora

Destination suivante : Cali, la ville de la salsa !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s